Le bois imprégné de métal résiste à l’eau et aux moisissures

Le bois imprégné de métal résiste à l’eau et aux moisissures

En tant que matériau de construction, le bois possède d’innombrables qualités, cependant, nous savons aussi que le bois traité doit subir un traitement en usine à l’aide de produits chimiques puisqu’il peut être sujet aux champignons et aux moisissures. Afin de pallier à ce problème, des chercheurs de la Georgia Institute of Technology à Atlanta aux États-Unis (Georgia Tech) auraient trouvé une solution en la matière de l’oxyde de métal. En effet, cette invention est une adaptation d’une technique normalement utilisée lors de la fabrication d’objets électroniques, ainsi, cette technique a pour but d’appliquer une couche protectrice ultra-fine d’oxyde métallique sur toute la surface de bois.

Est-ce que l’oxyde de métal protège vraiment le bois de l’eau ?

Bien que ce revêtement n’ait que quelques atomes d’épaisseur, il empêche pourtant le bois d’être détérioré par l’eau, même étant immergé, selon les tests réalisés. Ainsi, le bois est beaucoup plus résistant aux moisissures et les champignons auront bien du mal à se former. Par ailleurs, notez que le bois traité sera moins conducteur de chaleur que le bois ordinaire, ainsi, on pourra aussi mieux isoler les bâtiments contre les pertes de chaleur. Trois types d’oxydes métalliques ont été testé parmi lesquels l’oxyde de titane est celui qui a eu les meilleurs résultats à repousser l’eau.  Ce sont en fait les molécules de gaz qui empêchaient le bois de s’engorger d’eau en comblant pores du bois à sa surface. Ainsi, les molécules d’oxyde et le bois s’allient de façon à réagir ensemble et à repousser l’eau.

Cette invention est à n’en pas douter un grand pas vers un bois plus résistant aux aléas de la vie. En effet, l’un des experts de Georgia Tech a annoncé que le bois traité à l’oxyde de métal pourrait aussi être biodégradable. 

Crédit photo : rh.gatech.edu