Toiture végétalisée : pour la réduction des îlots de chaleur à Montréal

Toiture végétalisée, pour la réduction des îlots de chaleur à Montréal

Avez-vous déjà entendu parler des avantages d’installer une toiture végétalisée sur une maison à toit plat ? On parle des pluies qui irriguent naturellement la verdure et qui sont, ainsi, plus serviables que si elles s’écrasaient sur des toits sans végétaux, d’une efficacité accrue en ce qui concerne l’économie d’énergie des bâtiments ou encore d’îlots de chaleur urbain qui sont réduits, ce qui pourrait bien servir à notre belle ville Montréal. Pourtant, on peut aussi distinguer des désavantages qui pourraient en rebuter plus d’un.

Bien en sécurité

Tout d’abord, intéressons-nous aux travaux d’une chercheuse de l’université Laval qui a mis en évidence une question légitime. Avoir une toiture végétalisée, ça nous donne plus de résistance aux incendies ? Ou au contraire, plus de risques d’en provoquer ? Eh bien, il a été prouvé que les incendies auront moins tendance à se déclarer et, s’ils viennent finalement à se déclarer, ils persisteront plus difficilement. En effet, en comparant deux substrats de croissances différents avec celle d’une membrane en bitume modifiée qui est très utilisée au Québec, on a découvert que l’énergie libérée par cette membrane était plus importante et favorisait un peu plus les incendies.

Réduction de la transmission de la chaleur

Cette même étude a démontré que les toitures végétalisées étaient plus résistantes à la chaleur et ainsi protégeraient la structure en bois du toit contre une combustion due à la chaleur d’un feu à l’extérieur. Ce qu’on observe c’est que les toitures végétalisées sont efficaces en ce qui concerne la diminution de la propagation de la chaleur, celle-ci sera moins rapide et on observera des temps beaucoup plus longs pour atteindre les températures de 300 degrés celsius que les toits en bois peuvent atteindre avant de s’enflammer. Evidemment, plus l’épaisseur du sol sera grande et plus on sera à même de contenir la chaleur efficacement. Pour donner un ordre de grandeur, vous devez savoir que les travaux ces travaux de recherches révèlent qu’une épaisseur de 2 po (50 mm) était suffisante pour que le substrat soit efficace. Ainsi, la réponse est non, les toits végétalisés n’aident pas à la propagation de la chaleur et ce serait plutôt même le contraire. Et encore plus si le temps est humide.

Crédit photo : voirvert.ca