Pots à fleurs en plastique : attention, danger d’incendie !

Pots à fleurs en plastique - attention, danger d’incendie !

Des pots à fleurs en plastique, on savait qu’ils étaient chaleureux et réchauffaient l’ambiance sur votre patio, mais on ne se doutait pas qu’ils étaient susceptibles d’y mettre le feu ! Un objet aussi innocent qu’un bac à fleurs et autres jardinières présente en réalité un risque concret d’incendie, si l’on n’y fait pas attention…

Protection anti feu de votre patio : l’incendiaire démasqué

Les pompiers interviennent régulièrement sur des feux déclenchés sur des patios ou balcons « sans raison apparente ». Mais le coupable est en réalité facilement démasquable : un simple pot à fleurs en plastique, dans lequel se trouve du terreau ou de la mousse de tourbe, peut s’enflammer en un éclair lors de grosses chaleurs et que le terreau est bien sec !

Certes, planter quelques tomates ou bouquets de lavande n’a rien d’une activité de pyromane. C’est même plutôt tranquille et relaxant. Mais lorsque vous videz le terreau de l’année précédente, qui a séché, dans une poubelle en plastique et que vous le laissez se décomposer à l’intérieur d’un contenant qui chauffe au soleil, celui-ci va produire du méthane : un gaz très inflammable.

Et que dire de cette habitude que vous prenez d’écraser vos mégots de cigarette ou de planter des bougies dans vos pots à fleur avec des écorces ou paillis décoratifs ? À Montréal, en 2017, au moins 60 incendies (8 millions de dollars de dommages) ont été causés par des mégots de cigarettes jetés dans des pots à fleurs, des jardinières et des plates-bandes !

Les gaz inflammables et le pot à fleurs en plastique font mauvais ménage

La protection anti feu de votre patio n’est pas une affaire à prendre à la légère. Pendant la saison sèche, les cendres et toutes les sources de flammes (bougies, prises électriques, brûle-parfums, encens, allume-feu de barbecue) sont extrêmement dangereuses à proximité des pots à fleurs en plastique. La tourbe, le terreau, les paillis, le polystyrène, la vermiculite et les engrais chimiques qu’ils contiennent sont très inflammables.

Quelques conseils de sécurité pour finir : arrosez régulièrement vos plantes en pot et assurez-vous que le terreau reste humide : la terre en pot s’assèche beaucoup plus vite que dans le jardin. Si vous avez des fumeurs à la maison, installez un cendrier avec du sable sur votre patio, loin des plantations. Les bacs à fleurs en argile sont plus sécuritaires qu’en plastique. Enfin, conservez votre terreau dans un endroit aéré et protégé de la lumière, à l’écart des produits d’entretien et peintures et aérosols.

La campagne “Pas de mégots dans les pots” du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM)

La campagne “Pas de mégots dans nos pots” vise à sensibiliser la population sur les risques d’éteindre ses cigarettes dans les pots de fleurs. Chaque année, plusieurs incidents sont liés à des mégots éteints dans ces terreaux, causant des dommages importants.

Savez-vous qu’il peut s’écouler jusqu’à 4 ou 5 heures entre le moment où une cigarette y est écrasée et l’apparition d’une première flamme? C’est pourquoi le Service de sécurité incendie de Montréal (SIM) vous rappelle de faire preuve de vigilance lorsque vous éteignez vos cigarettes.

De tels incidents peuvent toutefois facilement être évités. Si vous devez éteindre un mégot à l’extérieur, utilisez un cendrier protégé du vent et déposé sur une surface stable.

Rendez-vous au http://ville.montreal.qc.ca/sim/conseils-de-prevention pour des conseils de prévention pouvant vous permettre de réduire les risques d’incendie à la maison.