Que le meilleur matériau pour votre patio gagne !

Quel matériau écologique pour votre patio ?

Le match qui oppose cèdre et composite dans la construction de patio semble être interminable. On doit en être à la 157e reprise, et sans que l’un mette franchement l’autre KO, une victoire se dessine tout de même. Une victoire de goût et de valeurs personnelles, tranchée par le matériau que vous allez choisir pour votre patio. Plusieurs aspects sont à prendre en compte avant de construire : budget, durabilité, possibilités techniques, mais à l’heure actuelle c’est clairement l’empreinte écologique du patio qui domine le débat.

Dans le coin gauche, le matériau composite.

Poids léger, mais challenger des fabricants en série.

Par composite, on entend un matériau hybride, formé de particules de bois mélangées à des résines plastiques (PVC ou vinyle).

  1. Censé regrouper les propriétés et qualités du bois, et du plastique.
  2. Très chaud au soleil.
  3. Soutient l’industrie pétrolière.
  4. Produit manufacturé, polluant par nature, non recyclable en fin de vie.
  5. Utilisé pour les finitions seulement car n’a pas la force structurale pour une charpente.
  6. Résiste bien à la décoloration et à l’humidité. S’entretient facilement, au nettoyeur haute pression et savon, pour se débarrasser des tâches.
  7. Son aspect varie beaucoup selon la qualité, il peut ressembler à du bois naturel, ou avoir un look plastique très contemporain. Existe en plusieurs coloris et finis, et en plusieurs qualités.
  8. Se perce, se scie et se visse comme le bois.
  9. Prix élevé mais variable selon la qualité et le fini.

Dans le coin droit le cèdre, toujours champion incontesté du public.

  1. Une essence qui résiste naturellement à la dégradation et donc à l’humidité et aux insectes grâce aux huiles naturelles qu’il contient.
  2. Aucun traitement chimique en usine, mais peut être entretenu avec des teintures ou des huiles.
  3. Issu de forêts avec le label FSC, c’est une ressource renouvelable et durable.
  4. Soutient l’industrie du bois.
  5. Lorsqu’il pousse, il retire de l’atmosphère 0,9 tonne de CO2 par mètre cube de bois.
  6. Ce CO2 est stocké dans votre patio tout au long de sa vie et peut être ensuite recyclé ou transformé.
  7. Utilisé aussi bien pour les poutres structurelles et charpentes (gazébos, pergolas) ou pour la finition de patios (planchers, rampes, jupes), et aussi pour les clôtures.
  8. Durabilité pouvant aller de 30 à… 300 ans, en fonction de l’entretien et de l’usage. Entretien annuel et protection contre les UV. Se teinte avec des colorants et teintures naturels ou peut être laissé sans finition et tournera au gris argenté.
  9. Look naturel et chaleureux, mais se marie très bien avec les architectures contemporaines.
  10. Se perce, se scie, se colle, se lamelle, se sculpte, se creuse, il est très polyvalent et on peut le transformer en tout ou presque.
  11. Moins dispendieux que le composite.

Qui va gagner? C’est votre choix qui décidera…

 

Crédit photo : Pinterest