Du moyen-âge à aujourd’hui, une petite histoire et les écoles de menuiserie

Menuisier au travail - Patios et Clôtures Beaulieu

Le métier de menuisier est vieux comme le monde et l’histoire de la menuiserie remonte à l’époque à laquelle les hommes ont commencé à construire des abris et à s’entourer d’objets fabriqués. Bien évidemment, le métier a beaucoup évolué.

Menuisier, ébéniste ou charpentier?

Lorsqu’on étudie un peu l’histoire de la menuiserie, on se rend rapidement compte que la définition du menuisier a passablement changé au cours des ans. Durant l’Antiquité et jusqu’au Moyen-Âge, les menuisiers et les charpentiers étaient classés dans le même groupe. On les différenciait par les termes de petite cognée (menuisier) et de grande cognée (charpentier).
Au fil du temps et parfois même aujourd’hui, menuisiers et ébénistes ont également été confondus. Les deux professions travaillent le bois, mais à l’origine les ébénistes utilisaient du bois précieux pour la fabrication de meubles.
De nos jours, un menuisier est un professionnel qui, ayant suivi des cours spécialisés de menuiserie, est non seulement expert dans le travail du bois, mais aussi d’autres matériaux comme l’aluminium ou le PVC. Il fabrique les composantes plus petites d’un bâtiment : portes et fenêtres, armoires de cuisine, finitions intérieures et extérieures.

Entre 1382 et aujourd’hui

Une année importante de cette histoire est 1382, l’année pendant laquelle la menuiserie devient un métier indépendant de la charpenterie en France, en concordance avec un décret royal. À partir de là, le métier se raffine, ou du moins sa définition. Il y a même une époque où on identifiait les menuisiers selon les types d’œuvres qu’ils produisaient. Au Moyen-Âge, il existait des menuisiers de sièges qui se spécialisaient dans la fabrication de chaises, de fauteuils et de bancs. On trouvait également des menuisiers de voitures qui fabriquaient des calèches et diligences. Ce fut une époque riche, qui a marqué aussi le développement futur des ateliers et écoles de menuiserie.

L’apprentissage du métier

Les cours de menuiserie sont relativement récents. Pendant des siècles, l’apprentissage de ce métier se faisait par des compagnons dans un système d’apprentis et de maîtres. Comme pour bien des métiers, un jeune homme – car à l’époque il s’agissait essentiellement d’un métier d’homme – entrait en apprentissage auprès d’un maître qui lui transmettait son savoir. Les cours d’ébénisterie et de menuiserie prenaient la forme de leçons et pouvaient durer de nombreuses années.
Aujourd’hui, plusieurs écoles de métiers de la construction offrent des programmes professionnels en charpenterie-menuiserie et en ébénisterie pour ceux qui veulent en faire leur métier.

Si la menuiserie vous intéresse – Programmes professionnels :
– École des métiers de la construction de Montréal
http://ecole-metiers-construction.csdm.ca/programmes/charpenterie-menuiserie

– École nationale du meuble et de l’ébénisterie
www.ecolenationaledumeuble.ca

Autres liens utiles :
http://www.langevinforest.com/fr/communaute/ecoles-et-associations