L’importance de la diagonale dans une porte clôture

L

Lorsque vous construisez ou faites construire votre porte de clôture en bois de façon à ce qu’elle soit solide, légère et qu’elle ne s’affaisse pas, il vous faut penser à un détail non négligeable. Lequel me direz-vous ? La diagonale !  En effet, nous allons revoir ensemble les étapes de la construction d’une porte de clôture en bois en insistant bien sur la diagonale, étape qui nous intéresse ici.

Tout d’abord, commençons par la base. Et la base, c’est le bois ! On pourra utiliser des 2×4 en bois traité pour faire le cadre de la porte, mais nous recommandons plutôt du cèdre, un bois plus stable qui ne gauchit pas. De cette façon votre cadre de porte demeura droit.

Place à la diagonale

C’est à ce moment-là qu’on arrive à l’étape qui nous intéresse le plus ici, la diagonale. En effet, celle-ci a pour objectif de prévenir l’affaissement de la porte sous son propre poids.

Cette diagonale doit partir du coin supérieur le plus éloigné des charnières vers le coin inférieur le plus rapproché des charnières, le tout pour deux raisons principales. La première, c’est que cette diagonale doit supporter le poids de la porte. La deuxième, c’est pour éviter qu’elle puisse s’affaisser.

Après cette étape primordiale, il sera temps de s’occuper d’une autre étape prépondérante : la serrure, mais ça, ce sera pour un autre article…