Construire une clôture en bois sans se chicaner avec ses voisins

Construire une clôture en bois sans se chicaner avec ses voisins

Dans le domaine de la construction, les clôtures ont, à la fois, un rôle esthétique et fonctionnel. En tant qu’éléments séparateurs entre deux espaces voisins, elles sont souvent l’origine de nombreux différends. En effet, il n’est pas rare que les voisins se tracassent à propos d’une simple clôture en bois. Il convient donc de prendre toutes les mesures nécessaires pour que le climat soit toujours au beau fixe entre voisins. Quelle est alors la démarche la plus recommandée pour y arriver ?
Découvrez toutes les réponses en lisant la suite.

Clôture en bois sans encombre : mode d’emploi

Pour ne pas entrer en conflit avec vos voisins en ce qui concerne la construction de votre future clôture en bois, il existe de nombreuses recommandations à suivre. L’idéal est de prendre d’abord connaissance de la réglementation locale en visitant le site internet de votre municipalité. Un coup d’œil au certificat de localisation de votre propriété vous permettra de vous assurer s’il est par exemple sujet à un droit de passage.

Ainsi, en vous basant sur ces différentes informations, vous pourrez plus facilement choisir le modèle de clôture le plus adapté. Il doit correspondre non seulement au style de la maison, mais également à vos besoins. Il sera même possible de solliciter les services d’un professionnel en la matière pour faire le bon choix. D’ailleurs, pour un travail bien fait et sécurisé, nous vous recommandons de choisir une entreprise recommandée par CAA-Québec, comme nous le sommes 🙂

Construire sa clôture en bois : mise en pratique

Avant de lancer les travaux d’installation de votre clôture en bois, n’oubliez surtout pas d’en informer vos voisins. Faites-leur part de la nature du projet, mais également de ses détails. En cas de nécessité, vous pouvez même y apporter des modifications en tenant compte de leurs commentaires. Pour vous et vos voisins concernés, il est souvent recommandé d’avoir recours à un piquetage. N’oubliez surtout pas de vous procurer le permis nécessaire (si requis) auprès de votre municipalité. Passez ensuite la commande de votre clôture, ou construisez-la.

La meilleure manière d’éviter les malentendus (et de pouvoir séparer les coûts avec vos voisins) est d’établir la construction de la clôture en bois sur la ligne séparatrice, c’est-à-dire à la frontière des deux terrains. Il est possible de se référer au certificats de localisation pour avoir une idée relativement précise des limites des propriétés. Par contre, le piquetage par un arpenteur-géomètre est le meilleur moyen de procéder à l’installation d’une nouvelle clôture au bon endroit, car il permet d’établir une ligne de propriété en se servant de repères installés par ce professionnel.

Au final, il est très facile d’éviter les chicanes avec ses voisins dans le cas d’installation d’une clôture en bois. Commencez donc par les informer de la nature de votre projet tout en ayant les différentes autorisations requises auprès de la municipalité. Pour le reste, misez surtout sur la diplomatie pour jouir plus tard d’un climat de paix et surtout d’une belle clôture.